voileProuesse technologique ou avancée sociale, certain pays n’ont pas fini d’utiliser les nouvelles technologies  à des

fins plus que discutable. Une information qui suscite un débat sur le statut de la femme en Arabie saoudite, relayé par le site Global Voices.

Un service ministériel envoie un message au « gardien masculin » dès que sa « dépendante » (épouse, fille ou sœur) sort du pays.

Pour le ministère des Affaires étrangères, chargé d’envoyer ces SMS, les « gardiens masculins » sont les pères et maris ou, en leur absence, les frères, tandis que les « dépendantes » désignent les épouses, filles et sœurs.

Sur son Saudiewoman’s Weblog explique ce qui lui est arrivée. Une vague de récit narre un grand nombre fait similaire.

En France, la loi de 1938 a aboli cette notion. : La femme aujourd’hui n’est plus « en puissance de mari ».

MAJ 11/2012 : source venturebeat.com

Vous voyer, ils progressent les enfants et travailleurs étranger sont désormais pisté. Dire que l’ont ce plaint en France !

A local journalist clarifies that this system is operational for all dependents (children, women, and foreign workers) and that it has been up and running for some time. The difference is that previously, men had to register for it; now, immigration authorities text them automatically.

Saudi Arabia has implemented an electronic tracking system to monitor women and inform their husbands if they leave the country.