virtual-hosting« L’hébergement virtuel (virtual hosting) est le fait de proposer plusieurs sites web sur une même instance de serveur. Ainsi, une machine serveur possède un et un seul serveur Web  et elle pourra servir (virtuellement) une infinité de sites qui n’ont aucunement besoin de « se connaître » l’un l’autre » def Julien – Pauli

Grâce à votre Synology vous pourrez créer un grand nombre d’hôtes virtuesl, je l’ai utilisé dans le cadre du déploiement d’outils via PXE.

 

 

Web station

Le seul prérequis en soit,  le serveur Web station doit-être activé sur le NAS, pour cela,   » Panneaux de configuration » – « Service Web« . coché « Activer Web Station »

webstationVous voyer le petit bouton Hôte virtuel, c’est là que nous allons créer  nos répertoires hébergeant nos différents sites web.

Hôte virtuel

Le répertoire web héberge vos différents hôtes, vous pouvez en ajouter autant que vous avez de sites. Dans mon cas je vais créer un dossier pxelinux vide dans mon répertoire Web.

Ce répertoire hébergera mes applications proposer en PXE.

web

Puis, je vais l’ajouter dans la liste de mes Hôtes virtuel

hotesLien virtuel

Mes images et applications sont rangés dans un autres répertoires, grâce à la commande  « mount »  je vais rendre mon contenu accessible aux deux endroits, ainsi le contenu de mon répertoire « boot » sera  transposé dans le répertoire « pxelinux« .

Via SSH  en root

mount --bind olddir newdir

Donc :

mount --bind /volume1/TFTP/boot /volume1/web/pxelinux

Avec cette méthode les fichiers sont indexés de façon autonome et instantanée. Cependant afin que le montage fonctionne à l’allumage du NAS celui-ci doit-être ajouté au fichier contenant les points de montages « /etc/fstab«  malheureusement il est ré-écrit à chaque démarrage du NAS et les modifications sont perdues.

Voici la solution  bien décrit sur  ce blog belge.

Pour cela créer le fichier /etc/rc.local chargé à chaque démarrage, et d’y inscrire les commandes de montage.

vi /etc/rc.local

Puis inscrire la commande précédemment entré :

mount --bind /volume1/TFTP/boot /volume1/web/pxelinux

Rien de plus simple!