imagesCentreon s’appuie sur les checks de service fourni par Nagios. Par défaut vous pouvez utiliser un grand nombre de ces services.

Je vais vous donner quelques exemples comme :

–   Check Http –> superviser un serveur web (sécurisé).
–   Serveur de messagerie (smtp et exchange)
–   Check de port
–   Superviser l’espace disque

Je vais vous montrer aussi comment effectuer une vérification à partir de votre serveur Nagios grâce aux commandes intégrés.

Vous devez avoir  le couple nagios/centreon mis en place :

Liste des commandes

Pour voir la liste ou configurer un nouveau service, ouvrer votre console Centreon:

http://IPNagios/centreon

Déplacez-vous dans Configuration>Commandes :

Dans cet onglet, vous aurez la liste entière des commandes que nagios peut vous fournir.

Check HTTP:

Nous utilisons pour cela la commande check_http qui permet de tester si un serveur HTTP est bien lancé sur la machine à superviser.

Par défaut :

$USER1$/check_http -H $HOSTADDRESS$

Vous pouvez ajouter l’option -p pour choisir un autre port (exemple proxy ou autre). Si votre site web est sécurisé utilisé l’option -S

Pour un site en HTTPS, dupliquer la commande check_http comme suit  :

$USER1$/check_http -H $HOSTADDRESS$ -S -p 443

 Serveur de messagerie :

Pour cela nous allons utiliser les 3 services liés à la messagerie (check_smtp, check_pop, check_imap).

Ils sont déjà pré configuré donc rien de sorcier.

$USER1$/check_smtp -H $HOSTADDRESS$

Si votre serveur gère le POP ou l’IMAP :

$USER1$/check_pop -H $HOSTADDRESS$
$USER1$/check_imap -H $HOSTADDRESS$

Si vous souhaitez contrôler les services liés à exchange ( MSExchangeIS, MSExchangeMGMT, MSExchangeMTA, MSExchangeSA, MSExchangeMailSubmission (2007/2010) ).

Attention : certains services ci-dessus sont liés à exchange 2003 d’autres à 2007, 2010.

Pour la notion de service j’utilise Nsclient++ sur le port 12489, ainsi je sais si les services sont bien démarrés.

$USER1$/check_nt -H $HOSTADDRESS$ -v SERVICESTATE -s 'MOTDEPASSE' -l MSExchangeIS -d SHOWALL  -p 12489

Faire de même pour chaque service.

Check de port :

Pour la notion de port, je vais utiliser check TCP suivi du port à interroger.

$USER1$/check_tcp -H $HOSTADDRESS$ -p 1494 -4

Le -4 permet de précise que je souhaite interroger en IPV4. Pour l’exemple j’interroge le port ICA de mes serveurs citrix.

L’espace disque :

La commande à configurer est check_centreon_snmp_remote_storage et se fait par partition. Vous devez avoir configuré la communauté SNMP sur votre client —>  Ajouter et configurer Snmp sous Windows

Commande à employer :

$USER1$/check_centreon_snmp_remote_storage -H $HOSTADDRESS$ -n -d $ARG1$ -w $ARG2$ -c $ARG3$ -C $ARG4$ -v $ARG5$

Vous pouvez ainsi moduler le paramétrage selon la sensibilité. Sur l’exemple j’ajuste à 80% le warning, 90% l’urgence.

Outils de vérification :

Sur le serveur Nagios, vous pouvez tester les commandes avant de configurer votre centreon.

Dans le répertoire : /usr/local/nagios/libexec/   —> correspond à la variable $USER1$ sous centreon.

Exemple de commande à effectuer depuis le terminal, ici pour les mails :

/usr/local/nagios/libexec/check_nt 192.168.1.3 -v SERVICESTATE -s MDP -l MSExchangeSA  -d SHOWALL  -p 12489

Si vous pensez à d’autres exemples importants, je les ajouterai dans le tuto.