Il y a toujours une bonne raison d’aller au ciné en été : salle climatisée si il fait trop chaud, salle couverte si il pleut. Le marketing américain étant du redoutable efficacité, je vais tâcher de chroniquer un bonne partie des blockbusters qui sortiront cet été. Une petite séance de rattrapage, vous sera proposé dans les prochains jours, pour les films déjà sortis. Débutons néanmoins par le plus fraichement sorti, The amazing spider-man.

 

Les scénaristes américains des grands studios n’ont pas vraiment d’idées originales. Il suffit de regarder les films de cet été pour s’en apercevoir. Nous avons le droit à des suites en cascade (Men in black 3, Madagascar 3, L’âge de glace 4, The Dark Knight rise) , des adaptations de séries (21 Jump Street),  des regroupements de super-héros (The avengers)  et une préquelle (Prometheus, quoique le mot préquelle est discutable). La palme du manque de créativité revient néanmoins à notre film du jour, Spider-man avec son ‘reboot’.

En savoir plus