Une pincée de tout, un zeste de rien ...

Une framboise nommée Raspberry Pi

Raspberry-Pi_1Et si on ouvrait une nouvelle section sur Zenmail.biz ? Rassurez-vous, malgré le titre, nous n’allons pas parlé de fruit et légume mais du nouveau compagnon du geek, le nouveau jouet du geek : le Raspberry Pi.
La framboise a gagné le cœur de nombreuses personnes et nous allons lui consacrer la semaine. Commençons ce premier jour par présenter ce nouveau « joujou » du geek pour ceux qui ne le connaîtraient pas.
Puis durant la semaine, nous allons voir les différents OS, les accessoires et enfin on terminera avec un peu de lecture pour le weekend.

 

Le Raspberry, c’est quoi ?

Pour faire simple, c’est un micro-ordinateur à bas prix et au format d’une carte de crédit. Notre framboise est dotée de 512 Mo de RAM (pour le modèle B , modèle dont on va parler durant tout l’article) et à base de ARM11 qui n’est pas un foudre de guerre mais amplement suffisant (surtout qu’il décode du 1080p).

Raspberry-Pi_1-1

Au niveau des connectiques, on trouve un lecteur de carte SD (SDHC) pour installer l’OS dessus, un connecteur micro-usb (commun à tout les smartphones actuelles sauf aux iFruit) pour l’alimentation (en 5V et 700 mA en consommation sans aucun périphérique de connecté), deux ports USB (en USB 2.0), deux sorties vidéos (HDMI et composite), un connecteur ethernet 10/100, une sortie audio jack 3.5 mm et surtout des connecteurs supplémentaires (GPIO, la bande de 26 picots) et un connecteur I2C.
Bien entendu, si vous souhaitez acquérir un Raspberry Pi, prenez la Modèle B (pas beaucoup plus cher que le modèle A et surtout avec un connecteur ethernet et 2 ports USB).

 

Le parfait compagnon de jeu ?

Notre framboise a l’air bien achalandée coté connectique, mais est elle parfaite pour autant ? Oui, c’est un très bon micro-ordinateur (pour faire un mini PC, mediacenter) mais si on veut aller plus loin (électronique embarqué notamment), ce n’est pas aussi évident qu’avec la concurrence. Le nombre d’entrées/sorties est « limitée » à 8, le coté « pieuvre » une fois tout connecté dessus n’est pas du plus bel effet et l’absence d’IDE (environnement de développement) pour travailler et coder avec fait un peu défaut.
Alors oui, c’est un bon produit mais il faut aimer bidouiller (sous Linux) pour en tirer profit. Amis des pinguoins, le Raspberry Pi est fait pour vous.

Les prochains jours, nous allons voir où se procurer notre Raspberry Pi, quoi mettre dessus comme OS, quels accessoires prendre avec notre framboise et juste avant le weekend, un peu de lecture sur notre nouveau jouet.

 

Laisser un commentaire

PUB

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 1 312 autres abonnés

PUB

Dans toutes les langues !!!